Le GEMVI dans les congrès

Session Plénière 6 : Métabolisme du tissu adipeux à la ménopause

Session du 24 novembre 2018


1. Comment gérer la prise de poids à la ménopause ?
Dr Jean-Michel Lecerf (Lille)


La prise de poids commence avant et se poursuit après la ménopause. Elle correspond surtout à une modification de la composition corporelle (réduction de la masse maigre au profit de la masse grasse) et à une modification de la répartition du tissu adipeux avec une augmentation de l'adiposité abdomino-viscérale au détriment de l'adiposité fémorale.
Outre le caractère physiologique, mais non irrémédiable de cette évolution, la réduction de l'activité physique semble jouer un rôle majeur. Dans certains cas, les apports alimentaires peuvent augmenter à la faveur de facteurs psychologiques ou liés au mode de vie.
Les systèmes de régimes peuvent être des facteurs aggravants en induisant des troubles du comportement alimentaire (restriction cognitive).
Le stress social est quant à lui un facteur de prise de poids abdomino-viscérale.

Les conséquences du surpoids dépendent de la distribution du tissu adipeux, de la masse maigre, de l'activité physique et des facteurs de risque associés.
En cas de gain de poids, il convient d'abord de stopper la prise de poids.
En cas de surpoids abdominal, une réduction modérée (5 à 10 %) améliore beaucoup le risque cardio-métabolique.
Les régimes restrictifs réduisent toujours la masse maigre et la masse osseuse. Ceci est atténué par des apports suffisants en calcium et par une activité physique régulière.

Au total, tant pour la prévention que pour la prise en charge, l'activité physique est une clé très importante.
L'équilibre alimentaire et des apports réguliers et suffisants en protéines, en fruits et en légumes et en produits laitiers, sont essentiels.
Dans tous les cas le premier objectif est de ne pas nuire, le second est de ne pas prendre de poids. Les changements alimentaires doivent être prudents et progressifs.


2. Quelle production stéroïdienne dans les tissus adipeux ?
Dr. Anne Bouloumié (Toulouse)


L'espèce humaine adulte présente un dimorphisme sexuel remarquable concernant la répartition des masses grasses.
Les hommes présentent une accumulation préférentielle des dépôts adipeux dans la partie centrale du corps (tissu adipeux abdominal et viscéral) alors que les femmes présentent une accumulation préférentielle au niveau glutéo-fémoral.

La répartition corporelle des masses grasses est un déterminant important pour la santé.
Les individus avec une obésité centrale sont plus susceptibles de développer un diabète et des complications cardiovasculaires alors que ceux présentant une obésité périphérique sont métaboliquement sains.
Les changements dans les concentrations de stéroïdes sexuels pendant la puberté et à la ménopause sont accompagnés par des changements dans la distribution des tissus adipeux. Ces observations suggèrent fortement un impact des stéroïdes sexuels dans la répartition corporelle de la masse grasse.
De plus, le tissu adipeux est un organe clé dans la métabolisation périphérique des stéroïdes sexuels 1) par sa capacité importante de stockage des androgènes surrénaliens et 2) par l'expression des enzymes responsables de leur métabolisation.
En effet, dû à leur lipophilie, les androgènes surrénaliens s'accumulent dans les dépôts adipeux. De plus, le tissu adipeux exprime les enzymes impliquées dans leur métabolisation dont les 17 béta-hydroxystéroide déhydrogénases impliquées dans la conversion de l'androsténedione en testostérone, l'aromatase impliquée dans la conversion des androgènes en oestrogènes et la 5 alpha-réductase impliquée dans l'activation de la testostérone en dihydrotestostérone.
Une métabolisation distincte des stéroïdes est également observée en fonction de la localisation anatomique des dépôts adipeux.
Nous aborderons ces différents points à partir des données de la littérature et de nos travaux de recherche.


3. Rôle de l'adipocyte dans l'insulino-résistance
Pr. Bruno Fève (Paris)


Résumé non disponible


Jean-Michel Lecerf (Lille), Anne Bouloumié (Toulouse), Bruno Fève (Paris)
Accueil / Le GEMVI dans les congrès
Présentation Le congrès annuel du GEMVI Le GEMVI dans les congrès Liens utiles
Fiche patiente ménopause et THM

Cliquer sur la fiche que vous désirez télécharger.


Pour un accès illimité à la totalité du contenu du site : actualités, synthèses d’articles, analyses de cas clinique et plus encore...

Rejoignez le GEMVI

Secrétariat

Centre de Ménopause
Hôpital Paule de Viguier
31500 Toulouse

Téléphone

05 67 77 11 85

E-mail



Adhérents Grand Public
Dernière mise à jour : 24-11-2018
Mentions légales

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.
attention Ce site est le site officiel du GEMVI
Le GEMVI dégage donc toute responsabilité concernant les liens créés par d'autres sites vers celui-ci. L'existence de tels liens ne peut permettre d'induire que le GEMVI cautionne ces sites ou qu'il en approuve le contenu.
informations Les informations fournies sur www.gemvi.org sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

Ce site est destiné à la fois aux professionnels de santé et au grand public intéressés par les problèmes soulevés par la ménopause et le vieillissement hormonal.