Le GEMVI dans les congrès

Gestion des métrorragies de la femme ménopausée sous THM

Session du 08 octobre 2010

Cas clinique : Diapositive 1 et Diapositive 2

QCM 1 : cliquer sur Diapositive 3
Réponse n°2 - Commentaires :
- Il est important de préciser l'origine vulvo-vagino-cervico-utérine des métrorragies provoquées
- Chez les femmes asymptomatiques, l'échographie pelvienne n'est pas un examen à faire systématiquement au contraire des FCV et de la mammographie.
- L'échographie pelvienne n'a pas été validé dans le dépistage de masse
- L'obésité est un facteur de risque du cancer de l'endomètre

QCM 2 : cliquer sur Diapositive 4
Réponse n° 1 - Commentaires :
- On peut observer des leucorrhées physiologiques chez la femme sous THM
- Une zone rouge sur le col peut témoigner d'une ectopie, d'une cervicite, d'une dysplasie : de nouveaux FCV seront effectués
- Un polype accouché par le col peut expliquer des métrorragies mais il n'exclue pas l'association avec une pathologie endométriale
- Un utérus de taille normale n'exclu pas une pathologie endométriale, un utérus augmenté de volume doit faire évoquer le diagnostic de cancer de l'endomètre, de myomes utérins, d'adénomyose
- Un ovaire augmenté de volume doit faire évoquer une pathologie organique ou fonctionnelle (follicule résurgent)

QCM 3 : cliquer sur Diapositive 5
Réponse n°3 - Commentaires :
- Le traumatisme sexuel doit être évoqué dans les métrorragies provoquées et le lien de causalité est facile
- Un cancer de l'endocol ne peut pas être exclu (faire des FCV / HPV)
- Des troubles de coagulation (congénitaux ou acquis) peuvent être révélés après la ménopause.
- Un polype endocavitaire ou myome sous muqueux seront systématiquement évoqués

QCM 4 : cliquer sur Diapositive 6
Réponse n°5 - Commentaires :
- Biologie : NFS, TP, TCA, Plaquettes, CRP
Ces paramètres sont utiles pour reconnaître le retentissement général et dépister les troubles de coagulation. La CRP est nécessaire pour reconnaître un état inflammatoire, une infection.
- Imagerie par échographie est fondamentale.
L'hystéroscopie peut être proposé en 1ère intention dans les centres équipés : secteur ambulatoire permettant une hystéroscopie sans anesthésie, au fil de l'eau
- L'IRM pourrait être proposé en 2ème intention sur un diagnostic évoqué d'adénomyose

Pour visualiser les résultats des examens complémentaires, cliquer sur Diapositive 7

QCM 5 : cliquer sur Diapositive 8
Réponse n°3 - Commentaires :
- Un contrôle histologique est nécessaire devant cet aspect
- L'abstention et l'arrêt du THM ne permettent pas la régression de la lésion et peuvent laisser évoluer un cancer de l'endomètre
- Le curetage biopsique peut ne pas enlever un polype fibreux
- Avant de proposer une éventuelle hystérectomie, il faut obtenir le résultat anatomopathologique de ce polype suspect





Patrice Lopès (Nantes)
Accueil / Le GEMVI dans les congrès
Présentation Le congrès annuel du GEMVI Le GEMVI dans les congrès Liens utiles Fiche patiente ménopause et THM

Pour un accès illimité à la totalité du contenu du site : actualités, synthèses d’articles, analyses de cas clinique et plus encore...

Rejoignez le GEMVI

Secrétariat

Centre de Ménopause
Hôpital Paule de Viguier
31500 Toulouse

Téléphone

05 67 77 11 85

E-mail



Adhérents Grand Public
Dernière mise à jour : 08-10-2010
Mentions légales

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.
attention Ce site est le site officiel du GEMVI
Le GEMVI dégage donc toute responsabilité concernant les liens créés par d'autres sites vers celui-ci. L'existence de tels liens ne peut permettre d'induire que le GEMVI cautionne ces sites ou qu'il en approuve le contenu.
informations Les informations fournies sur www.gemvi.org sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

Ce site est destiné à la fois aux professionnels de santé et au grand public intéressés par les problèmes soulevés par la ménopause et le vieillissement hormonal.