Le GEMVI dans les congrès

Ménopause, vieillissement et peau : que faire ?

Session du 22 novembre 2013

Introduction : âge, ménopause et vieillissement cutané
Professeur Michel Faure (Lyon)

Le diaporama du Professeur Michel Faure n'est pas disponible


Toxine botulique et produits de comblement
Docteur Daphné Thioly-Bensoussan (Paris)

Depuis la nuit des temps, le vieillissement cutané et les défauts du visage comme les rides et le relachement cutané, ont toujours suscité une recherche créative à la découverte de produits ou de méthodes révolutionnaires compensatoires.
Comme de plus en plus de baby-boomers entrent dans l'âge mûr, la demande pour la thérapie anti-âge est en plein essor, influencée par la publicité des médias ainsi que les progrès de la technologie médicale .

Traiter les signes de vieillissement de la menopause n'est pas seulement obtenir un plus grand attrait physique, mais aussi "rester jeune et efficace dans le monde socioprofessionnel".
L'image personnelle a peut-être même une incidence indirecte sur l'immunité, la santé et la longévité à long terme.

Le vieillissement du visage est lié à la fois a des facteurs intrinsèques et extrinsèques.
Le vieillissement extrinsèque est majoré par l'exposition au soleil, les agressions de l'environnement, le stress, le tabagisme. La plupart des traitements disponibles consistent à cibler le photovieillissement.

Les thérapies anti-âge peuvent être regroupées sous les rubriques suivantes : soins cosmétologiques, agents topiques, agents systémiques et techniques cosmetiques


- Les soins cosmétiques :
Ils reparent la sècheresse cutanée (liée au manque d'oestrogenes) et l'atrophie de l'épiderme. Une excellente protection solaire est indispensable pour éviter le photovieillissement. L'irradiation UV réduit la production de procollagène de type I, la protéine structurale majeure dans la peau humaine

- La trétinoïne induit la synthèse de collagène de type I dans le derme papillaire et diminue élastine anormale et la mélanine.

- La vitamine C a des propriétés antioxydantes, en stimulant à la fois la synthèse du collagène de type I et de type III.

- Les acides alpha-hydroxy (AHA) : leur application topique dans la peau photovieillissement a montré des améliorations cliniques dans les rides, la rugosité et dyspigmentation après quelques mois d'application quotidienne .


- Les agents systémiques :

- Les antioxydants : la théorie des radicaux libres du vieillissement proposé en 1956 [est l'une des théories les plus largement acceptées pour expliquer la cause du vieillissement.
Bien que les antioxydants apparaissent dans les légumes et d'autres aliments, beaucoup pensent que des niveaux plus élevés peuvent être atteints par la supplémentation.
En conséquence, l'utilisation de produits vantant des antioxydants comme agents protecteurs dans des suppléments oraux est extrêmement populaire. Beaucoup travaillent les antioxydants en synergie pour régénérer et renforcer le pouvoir de l'autre (réseau antioxydants). Il s'agit notamment de vitamines C et E, le glutathion, l'acide alpha-lipoïque, le coenzyme Q 10 (CoQ 10), le thé vert (polyphénols), la mélatonine et le sélénium .

- Les hormones : l'implantation d'estradiol et de testostérone chez les femmes ménopausées sont censés retarder la perte de collagène. Dunn et al. ont montré une amélioration significative dans la peau sèche et les rides de la peau avec le remplacement d'oestrogène.


- Les techniques cosmétiques :

- La toxine botulique : la percée la plus excitante dans la thérapie anti-vieillissement est aujourd'hui les injections de toxine botulique : l'AMM permet de traiter le front, la région de la glabelle et les pattes d'oie.
Le seul facteur limitant est le coût du traitement. Le but du traitement est d'estomper les rides d'expression au repos. C'est le procédé le plus pratiqué avant les injections de comblement et les peelings

- Les produits de comblement : bien que la toxine botulique élimine seulement les rides dynamiques, il existe une grande variété d'injectables pour atténuer les rides déexpression après des remplissages, réparer la perte de graisse profonde du visage, remodeler les contours du visage et retarder les signes révélateurs du vieillissement du visage .
Aujourd hui nos injectables sont resorbables à base d'acide hyaluronique de differente viscosité, d'hydroxyapatite de calcium et d'acide polylactique.

- Les peelings chimiques : l'utilisation de peelings chimiques pour traiter le vieillissement du visage est bien établie et représente un risque minime dans des mains expérimentées. Les peelings chimiques sont utilisés pour traiter des préoccupations du visage au vieillissement comme rhytides, dyschromies et les kératoses ..

Ces 3 techniques sont pratiquées au cabinet du dermatologue avec ou sans anesthesie topique et sans éviction socioprofessionnelle. Elles peuvent être associées à d'autres techniques de rajeunissement qui réparent le derme en stimulant les fibroblastes comme lasers, LED et radiofrequences.

Le diaporama du Docteur Daphné Thioly-Bensoussan n'est pas disponible


Peelings, laser et radiofréquence
Docteur Martine Baspeyras (Bordeaux)

L'amélioration du vieillissement cutané est une demande importante actuellement.
Différentes techniques répondent à cette demande et pour choisir les bonnes indications, il faut d'abord réaliser une bonne analyse du vieillissement cutané ; au niveau du visage, afin de définir simplement les indications, la classification de Glogau permettant déjà de définir ce qui est réalisable. Les demandes concernent de plus en plus le corps et là les techniques « de surface » (peeling laser et radiofréquence) trouvent toute leur place.

Les techniques « de surface » sont différentes des techniques d'injection (comblement ou toxine ) et leur sont souvent associées. Ces techniques qui visent à améliorer la peau peuvent se classer en différentes catégories selon leurs indications (lentigo, angiomes, héliodermie, tension cutanée…), l'éviction sociale ou la répétition des séances et bien sûr, le coût .
Les peelings sont les plus anciennes techniques utilisées en dermatologies. Selon leur niveau d'atteinte cutané, ils sont classés en superficiels, moyens et profonds.
Les lasers ont des indications spécifiques qui dépendent du chromophore et plus récemment le fractionnement des rayons permet de traiter tout le corps. Les radiofréquences techniques plus récentes visent essentiellement la tension cutanée, avec un développement actuel sur les cicatrices ou les vergetures grâce à l'association du fractionnement de l'énergie et d'aiguilles.
Les LED sont de plus en plus associées à ces techniques surtout dans le but de limiter les effets secondaires et d'augmenter l'efficacité , même si là encore des essais de photothérapie dynamique du vieillissement sont en cours .

Toutes ces techniques « de surface » sont des techniques médicales pour retrouver une peau plus jeune, plus fraîche, un teint plus lumineux, sans changer la physionomie du patient. Elles ne corrigent pas les lésions plus profondes (rides, ptose graisseuse, amincissement osseux …).
Elles sont de plus en plus utilisées à titre d'entretien et même de prévention.

Le diaporama du Docteur Martine Baspeyras n'est pas disponible


Michel Faure (Lyon), Daphné Thioly-Bensoussan (Paris), Martine Baspeyras (Bordeaux)
Accueil / Le GEMVI dans les congrès
Présentation Le congrès annuel du GEMVI Le GEMVI dans les congrès Liens utiles Fiche patiente ménopause et THM

Pour un accès illimité à la totalité du contenu du site : actualités, synthèses d’articles, analyses de cas clinique et plus encore...

Rejoignez le GEMVI

Secrétariat

Centre de Ménopause
Hôpital Paule de Viguier
31500 Toulouse

Téléphone

05 67 77 11 85

E-mail



Adhérents Grand Public
Dernière mise à jour : 22-11-2013
Mentions légales

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode. Vérifiez ici.
attention Ce site est le site officiel du GEMVI
Le GEMVI dégage donc toute responsabilité concernant les liens créés par d'autres sites vers celui-ci. L'existence de tels liens ne peut permettre d'induire que le GEMVI cautionne ces sites ou qu'il en approuve le contenu.
informations Les informations fournies sur www.gemvi.org sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

Ce site est destiné à la fois aux professionnels de santé et au grand public intéressés par les problèmes soulevés par la ménopause et le vieillissement hormonal.